Mon cheminement

Courir ou danser sa vie ?

J’ai été une coureuse. Comme beaucoup.

J’ai couru pour réussir. J’ai couru pour bien faire. Couru pour intégrer une bonne école, pour trouver le bon job, le bon salaire. Et quand je me suis rendu compte que mon bac+4 n’était plus au top de l’employabilité, j’ai couru pour faire un 3ème cycle en plus de mes 10 heures minimum de travail quotidien. J’ai couru pour être efficace et productive au boulot. Couru pour être promu. Couru pour avoir une vie sociale acceptable. Couru pour avoir des réalisations qui comptent. Couru pour me tasser dans le moule.

J’ai couru pour être la meilleure. Mais je n’ai été ni la meilleure, ni la première. Il y avait toujours quelqu’un doté de ce plus. Plus rapide, plus doué ou plus futé. Difficile d’être premier partout. Mais je courais, courais … insuffisamment. C’est que j’avais aussi la fâcheuse tendance à prendre du bon temps.

Mes remises en question et ma quête de sens m’ont fait ralentir. Ni complètement dedans, ni complètement dehors.  Je voyais les autres avancer. De meilleurs postes, de meilleurs salaires, de plus grands biens.  Mais il y avait cette autre destination sur le bas côté qui m’attirait avec son beau « Moi » lumineux. Des réflexes ancrés me redonnaient occasionnellement cette impulsion de la course à la première place, mais jamais assez longtemps. L’appel du voyage était plus fort.

J’ai alors ralenti de plus en plus, tout en culpabilisant. Je me suis longtemps demandé à quel moment de ma vie j’avais perdu toute ambition, avant de comprendre que je ne l’avais jamais perdu. Je l’avais juste déplacée et placée en moi.

J’ai alors abandonnée cette course de la première place, et j’ai pleinement investi mon chemin vers moi. J’y ai mis toute mon énergie, mon ambition et tout plein d’objectifs.

Aujourd’hui, je réalise que j’ai peut-être abandonnée la course de la première place, mais j’en ai gardé les règles, et me les suis appliquée. Toujours la même exigence, la même culture du travail dur et bien fait, la même ambition.

Est-il temps de laisser en chemin ambition et exigence ? Ils m’ont pourtant aidé et sauvé. Ils m’ont fait sortir d’un héritage merdique. Ils m’ont donné l’énergie de me battre, de lutter pour m’en sortir, de mener la guerre que je devais mener. Ils m’ont donné la force de m’enfoncer dans ma forêt en pleine nuit, de déblayer ma cave refoulée, de rencontrer mes zones d’ombres et mes monstres intérieurs. Ils m’ont donné la force et le courage de couper des liens toxiques, même si cela va à l’encontre de la bienséance et de la morale inculquées par la société.

Mes deux sauveurs m’ont aussi fait souffrir. Ils m’ont infligé des choses très dures à supporter. Ils m’ont éloigné de la dimension du plaisir. Ils m’ont dépossédé de mon présent. Toujours à voir ailleurs, loin, ce point où je veux arriver. Dans les différents boulots que j’ai fait, mes boss m’ont toujours félicité d’être une personne orientée résultat et objectif.  Je ne le perds pas de vue, et je fais tout mon possible pour y arriver. Un très bon atout pour la prime de fin d’année. Une tannée pour le bonheur au quotidien.

Alors que faire ? Garder l’ambition ou la jeter aux orties ? Ou peut-être la mesurer pour lui donner la juste place nécessaire. La bonne dose entre l’impulsion qui nous fait avancer, tout en appréciant pleinement la place actuelle, l’instant. Vivre le présent, s’y satisfaire, sans abandonner ses rêves et projets. Lâcher prise sans verser dans le laisser aller.

Garder ce sens critique qui reste ma soupape de sécurité, mes antennes. Garder mon exigence qui me pousse à révéler ma meilleure version, tout en m’autorisant de mal faire, de trébucher. Et surtout,  ne pas en faire une source permanente d’insatisfaction et de souffrance. Avancer, continuer à s’élever, oui, mais dans l’amour et la légèreté, en prenant du plaisir, et en dansant.

Car oui, je ne cours plus. Maintenant, je danse ma partition !

4 commentaires sur “Courir ou danser sa vie ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s